le brasage à l' argent

Pour souder nos tubes , le brasage à l'argent est l' idéal pour plusieurs raisons :
                                                                                       
1)  elles sont beaucoup plus faciles à réaliser.
2)  elles permettent des soudures par capillarité parfaite avec des pertes minimum.
3)  elles apportent une solidité mécanique très supérieure aux autres et sur un bateau toujours secoué c'est très important.

Le matériel nécessaire pour bien travailler

Cliquez pour agrandir l'image
Il y a un minimum de précaution à prendre lorsqu'on soude et si vous faites ce travail , faites le à l'extérieur : attention à vos pieds , une serpillière humide pour protéger le sol de chutes éventuelles de brasure ou de pièces chauffées lorsqu'on travaille à l'intérieur, est une bonne chose.
Le gant et le masque sont une obligation . la brosse servira pour enlever la carbonisation du flux restant. Pour ne pas marquer les objets que l'on sert dans un étau , on utilise des mordaches , cela protège l'étau des flammes et l'objet serré des marques des mâchoires de  l'étau.  2 petites cornières en alu feront des mordaches parfaites.
La pince étau est aussi un outil très pratique pour tenir deux pièces ensemble, on peut se dépanner avec des serre-joints métalliques du bâtiment. La disqueuse pour enlever les boursouflures faites par les très très  mauvais soudeurs, mais ici on ne s'en servira pas.

LE CHALUMEAU :  pour braser même en brasage FORT un chalumeau simple mono-gaz butane / propane sera suffisant, avec un réglage d'air sur la bague . Les bricoleurs n'ont, bien souvent, que ce type d'appareil. La petite lampe à souder est trop juste, un mono-gaz avec bec de sortie assez fin avec un réglage d'air sur la bague pour une flamme neutre et puissante sera parfait. Si vous avez des envies de refaire votre installation de chauffage ou de le compléter et que vous voulez investir dans un chalumeau , je vous conseille celui ci sur le site :
http://www.onlygaz.com/pages/chalumeau.html
je l'ai à bord du bateau. il est astucieux et vraiment exceptionnel .

LE BRASAGE  FORT :

Qu'est-ce que le brasage ? :  Il s'agit d'assembler des pièces  à l'aide d'un métal d'apport de nature différent . Bien sur, le métal d'apport aura une température de fusion inférieure aux pièces en cuivre que l'on assemble.
Le brasage fort se réalise avec un métal d'apport ayant une fusion supérieure à 450º C.  c'est le cas de nos baguettes d'argent.

Pour des assemblages qui risquent de subir, dilatation, traction, charge, cisaillement etc..le brasage FORT offre une résistance mécanique très supérieure aux autres soudures et c'est la raison pour laquelle , nous , marins, nous n'hésiterons pas à  mettre quelques deniers supplémentaires pour l'achat des baguettes adéquates. (surtout que pour nous,  2 baguettes à 40% suffisent) .

La baguette à 40 % offre l'avantage d'une bien meilleure fluidité.
Grande facilité et rapidité. Cela se fait tout seul.

Le brasage fort  Point de fusion entre  500 et 900 º C , selon le type de brasure.
Cliquez pour agrandir l'image

Baguette d'argent et flux

L'anti-oxydant (FLUX) et la baguette d'argent à 40%

Les plombiers utilisent des baguettes de cuivre/phosphore moins coûteuses mais, nous, nous n'avons pas beaucoup à souder et la baguette d'argent nous apporte des minimum de pertes et beaucoup  plus de facilité.
L'anti oxydant : décapant : est appelé  FLUX.
Pour toutes les brasures d'argent il existe un flux approprié.
Sur mon île, j'ai trouvé ce que vous voyez en photos .
Je ne suis pas en France , mais le coût a été  :
2 baguettes à 40 % =  10  euros  100gr flux =  3,60 euros.
En fait j' en ai pris 4 , ayant 2 antennes à réaliser. !

La préparation : Propreté des objets à souder.

C'est primordial pour effectuer une soudure parfaite et qui tiendra dans le temps.

On appelle cela  " blanchir les surfaces mises en contact "
Les pros utilisent la lime et pas le papier abrasif car il laisse sur le tube des particules de colle qui sont utilisées pour fixer l'abrasif sur le papier et qui vont nuire à la soudure. Si vous n'avez pas de lime sous la main , vous pouvez utiliser de la toile émeri ou papier de verre mais alors ensuite bien nettoyer avec un chiffon imbibé d'alcool à brûler, pour enlever toutes les particules.

RÈGLE D'OR IMPÉRATIVE

Ne pas continuer à chauffer le joint lorsqu'on pose la baguette dessus.
La baguette ne doit jamais être en contact avec la flamme.
Quand la température est atteinte, on pose le chalumeau et on prend la baguette on la trempe dans le flux et ensuite on la pose sur le joint.

le BRASAGE FORT  : réalisation plus simple que l'on croit

Après un nettoyage parfait , avec un pinceau j'enduis de FLUX les surfaces intérieures et extérieures des parties qui vont être assemblées.
cf photo
ensuite

On chauffe le cuivre jusqu'au  ROUGE FONÇÉ

Je retire mon chalumeau , on trempe le bout de la baguette dans le flux.

Je pose le bout de la baguette sur le joint , ET CELA FUSE TOUT SEUL.

Un coup de chiffon rapide autour du joint et cela fait une brasure nette, brillante et sans goutte.

une brasure à l'argent doit présenter un collet brillant , sans goutte, éventuellement une remontée sur la partie mâle de quelques millimètres (dû au coup de chiffon).
Le tuyau ne doit présenter aucun défaut si ce n'est une partie légèrement noirâtre dû à la carbonisation du flux que l'on éliminera facilement avec la brosse.

pose du flux  avec un pinceau

Cliquez pour agrandir l'image
sur les deux parties jointives

Quantité à mettre - astuce -

Pour souder deux  tubes de cuivre par exemple ,  la longueur de la baguette utilisée va correspondre en gros à 1,5 fois le diam du tube.

Personnellement , je plie le bout de ma baguette en lui donnant la forme d'un demi cercle ouvert  et lorsque je la présente après lui avoir fait prendre un petit bain dans mon pot de flux suffisamment ouvert, je fournis 2  cm  en sus à l'oeil. Cela fuse très vite. attention, il faut un petit coup de main pour passer le chiffon très vite, ensuite.

quelques astuces

Comment être sur de la bonne température ???  cuivre rouge foncé  ???

le flux n'est pas seulement un anti-oxydant, c'est aussi un précieux indicateur de température. Toujours chauffer les pièces à assembler et non directement le flux avec une flamme neutre. Le flux, d'abord laiteux, va passer à l'état de poudre blanche pour ensuite devenir liquide et transparent. C'est à ce moment précis qu'il faut écarter le chalumeau et présenter la brasure. Celle-ci doit fondre immédiatement et filer dans l'emboîtement par capillarité. Stop! on arrête tout, c'est fini, c'est propre et c'est solide et bien fait.


brasure montante ?

Il faut savoir qu'il s'agit de brasures capillaires et ces dernières ont la particularité de toujours aller vers le point le plus chaud. Donc, pour effectuer une brasure "montante", il faudra favoriser la chauffe sur le point haut de la zone à braser.

Ce qu'il ne faut pas faire :

LA SURCHAUFFE   
la FLAMME  du chalumeau sur la baguette
la FLAMME pointée sur le flux  ( c'est la pièce qu'il faut chauffer)
résultats assurées :  Mauvaise soudure et il va falloir recommencer.

la surchauffe fait mousser l'alliage et provoque des porosités au refroidissement.
les surchauffes ou la flamme sur la baguette créent des petites boules de brasure qui refusent de mouiller et qui vont tomber sur vos godasses  hi  !!!!!


POUR LES NULS : un petit entraînement sur des pièces perdues avant d'attaquer  " la vraie"  est le meilleur moyen de devenir un PRO .


Le refroidissement :  laisser faire la nature seule
                                    (on n'est pas pressé)
à la rigueur , un peu d'air comprimé.
SURTOUT PAS LE MOUILLAGE à L'EAU FROIDE , on a fait une brasure à l'argent pour la solidité mécanique , ne commettons pas l'irréparable.


Tous ces conseils ont été donnés par des vrais pros, alors suivez les conseils  des anciens .
LE BOITIER


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : mardi 12 avril 2016